· 

Culpabilité et perte de confiance en moi

J'ai toujours été quelqu'un de timide, de réservé et de très introverti.

Je ne suis pas celle qui va engager la conversation, mais plutôt celle qui va rougir et bégayer quand vous me poserez une question ou que je n'aurai pas d'autres choix que de vous parler.

 

De plus, je n'ai jamais eu confiance en moi. Je pense que ma timidité y est pour quelque chose.

Je ne me trouve pas spécialement belle, ni intelligente.

Enfin, on ne change pas les gens, j'ai toujours eu tendance à me rabaisser pour tout et n'importe quoi, et je vais arrêter cela.

 

La culpabilité que je porte (portais ?) sur mes épaules ne m'a pas aidée.

La culpabilité d'avoir transmis la maladie de Menkès à Bastien.

Dès qu'on nous a annoncé la maladie, dans la foulée on nous a dit que le gène était transmis par la mère. Et comme je l'ai stipulé dans plusieurs articles, je suis porteuse saine de la maladie.

Donc, c'est par ma faute si Bastien était malade. Vous trouvez la phrase lourde ? Moi aussi.

Mais comment la tourner autrement ?

Imaginez un peu la situation, vous êtes dans une salle à huit clos, vous venez d'apprendre que votre fils a une maladie incurable, et qu'en plus, c'est peut être vous qui lui avez transmis ?

 

Ma famille, mon entourage est (était ?) triste, et je me disais que tout cela était de ma faute.

 

Il m'a fallu de très longs mois, avant que quelqu'un de l'extérieur me dise " ce n'est pas de ta faute, mais à celle de la maladie". Cette phrase ne m'a pas fait l'effet d'un électrochoc, mais m'a un peu apaisée et m'a enlevée un peu de ce poids que je porte sur les épaule.

 

Je ne sais pas si un jour j'aurai confiance en moi, mais j'ai quelques petites idées qui pourraient y contribuer.

 

Vous voulez savoir lesquelles petits curieux ?

Eh bien je n'ai qu'une seule chose à vous dire ; patience !

Écrire commentaire

Commentaires: 4
  • #1

    maman (mercredi, 03 janvier 2018 07:47)

    Tu es coupable de rien. Il faut

  • #2

    Laurence (mercredi, 03 janvier 2018 08:50)

    Je suis très heureuse car tu parle au passé, c'est donc que tu as accepté que tu n'étais absolument pas coupable. Tu n'as pas choisi d'être porteuse de cette maladie, il est bien évident que si tu avais pu faire qu'il en soit autrement tu l'aurais fait ; donc pas de culpabilité à avoir c'est le destin malheureusement. Mais je suis optimiste de te voir parler au passé et oui je suis très impatiente de lire la suite car je suis convaincu que tu es sur la bonne voie, que tu arriveras à avoir confiance en toi car par ce blog tu fais un énorme travail. Dans quelques années quand tu reliras ton livre, tu seras étonnée du travail que tu auras fais. Continue ma belle Marie et tu es très jolie contrairement à ce que tu penses :) gros bisous

  • #3

    maman (jeudi, 04 janvier 2018 08:22)

    Je reprends. Tu es coupable de rien. Tu as un courage énorme et tu es comme tu es. Tu n'as pas choisi d'être porteuse de cette maladie mais cela fait partie de ta vie . Je t'aime ma grande.

  • #4

    nelly (lundi, 15 janvier 2018 18:11)

    chaque jour qui passe ici en Vendée on se dis la même chose sachez une chose vous les maman vous êtes courageuse et vous avez un cœur rempli d amour pour nos chatons

Contact

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.