· 

Lou

A l'heure où j'écris, Lou vient de faire ses cinq mois.

Notre petite Lou est venue agrandir notre famille le 19 mars 2019.

 

Cette grossesse n'a pas été des plus simples, entre les vomissements et le diabète gestationnel, je n'avais envie que d'une seule chose, c'était que ma Choupette arrive le plus vite possible.

Oui, mais voilà, une fois que Lou est née, j'étais déjà très nostalgique de mon gros ventre. J'ai été frappée de plein fouet par un joli baby blues. Ajoutez à cela les problèmes d'alimentation de Lou, et vous avez le combo parfait pour me mettre au bout du rouleau.

 

Lou a eu beaucoup de mal à prendre ses biberons, et m'a même fait regretter de ne pas l'avoir allaitée. Elle prenait de toutes petites quantités. Ma généraliste ne lui a rien trouvé, en me disant "qu'un bébé ne se laisse pas mourir de faim". J'ai beaucoup de mal avec cette phrase qui m'avait été dite pour Bastien, et dont je ne croyais plus du tout.

La pédiatre, quant à elle, a vu très vite que Lou avait du muguet dans la bouche, et elle lui a aussi changé de lait en passant à un lait épaissi.

Les choses ont plutôt bien évolué quand de nouveau, Lou a de nouveau eu du mal à prendre ses biberons. Je me prenais la tête à chaque repas. Je n'avais pas le temps de décompresser que de nouveau l'heure du repas revenait très rapidement. Je pleurais, en priant je ne sais qui, j'appelais à l'aide intérieurement, en espérant de toutes mes forces que Lou aille bien. Je disais en larmes à mon mari que je ne voulais pas la perdre, et je m'effondrais dans ses bras, complètement à bout.

Nous avons de nouveau changé de lait, avec un traitement anti-reflux. 

Lou a de nouveau bien repris ses biberons, et rebelote, nous reproduisions le même schéma.

 

De plus, la pédiatre a trouvé que Lou avait une "hypotonie" et qu'elle avait du retard pour tenir sa tête.

Pour ceux qui connaissent notre histoire, Bastien a eu les mêmes débuts.

Nous avons donc eu droit a des séances chez la kiné afin de la tonifier un peu plus.

 

 "Reflux", "hypotonie", "un enfant ne se laisse pas mourir de faim", sont des phrases que j'avais déjà entendu pour mon Titi, et je ne pouvais pas m'empêcher de penser que l'histoire se reproduisait avec Lou.

 

 

J'avais l'impression d'être dans une boucle infernale, une boucle sans fin, sans issue. Je n'arrivais pas non plus à me projeter...

La prise des biberons était un moment que je redoutais, vraiment. Pour être franche, c'était même un calvaire. Le pire dans l'histoire c'est que personne n'arrivait à lui donner à manger. Ni mon mari, ni ma mère, personne. Du coup chaque repas était une bataille sans merci que je menais contre ma fille. Je m'énervais, elle s'énervait, et l'histoire se terminait en larmes. Parfois, elle mettait plus d'une heure à boire un biberon, pour seulement prendre, 100, 120, voir avec un peu de chance 150 ml.

 

Je voyais aussi que Hugo se posait beaucoup de questions, et peut être que je montrais trop mon inquiétude, mais je n'arrivais pas à faire autrement. Souvent il me demandait "elle a bien bu Lou ? Elle va bien Lou ?"

Je culpabilisais parce que mon angoisse prenait le dessus, et je lui transmettais mes peurs.

 

Je ne voyais personne, et ne voulais voir personne. Je m'enfermais dans ma bulle en attendant que le temps passe et en espérant que les choses évolueraient dans le bon sens.

 

Jusqu'au moment où j'en ai eu marre et nous sommes passés aux purées. La pédiatre m'avait déconseillé de commencer avant 4 mois, mais je n'en pouvais plus, et je voyais bien que Lou demandait autre chose.

Avoir commencé les purées a été une révélation ! En quinze minute elle finissait son repas, purée et dessert inclus ! Elle prenait du plaisir et moi aussi.

 

Je pense au bout d'un moment qu'il faut savoir écouter ses enfants, et passer outre les indications et conseils des médecins.

 

On m'a souvent reproché de me prendre trop la tête, de trop comparer Lou à Bastien. On m'a souvent dit que je m'inquiétais "pour rien".

Mais non en fait, j'ai juste envie de dire à ses gens qu'à partir du moment où on n'a pas vécu la perte de son enfant, on ne peut pas se permettre de juger tel ou tel comportement.

Je souhaite à ses personnes de ne jamais endurer ce par quoi nous sommes passés.

 

Je pense parfois que leur maladresse a pris le dessus, mais s'il vous plait, faites attention à ce que vous dites.

Aujourd'hui Lou va très bien. Elle mange aussi très bien et prend même du plaisir à reprendre ses biberons. Elle tient bien sa tête, nous fait beaucoup de sourires et est déjà très tonique sur ses jambes.

J'arrive de nouveau à me projeter, et je savoure chaque instant passé avec ma puce.

 

J'ai eu le soutien de mes parents, et surtout de mon mari qui a toujours été très présent pour Lou et pour moi. Plus les jours avancent et plus je me dis que j'ai épousé un homme et un père idéal. Les épreuves de la vie nous ont terriblement rapproché, et plus le temps passe, plus les sentiments que nous avons l'un envers l'autre sont extrêmement forts.

Hugo est un grand frère très protecteur, toujours aux petits soins pour sa petite sœur. J'espère que cette fusion qu'ils ont tous les deux restera aussi forte avec le temps.

 

Aujourd'hui je reste une maman inquiète, peut être un peu plus que n'importe qu'elle autre maman. Chaque obstacle nous fait grandir et nous forge un peu plus chaque jour.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    Maman (samedi, 24 août 2019 09:28)

    Ton inquiétude, je la comprends. On a envie de dire aux personnes de passer par là ou nous sommes passé et vous pourrez enfin nous comprendre. Apres 4 mois difficiles pour Lou, tout va bien. Elle évolue bien. C'est une petite princesse pour nous. Bisous ma vous quatre.

  • #2

    Marilyne (samedi, 24 août 2019 15:42)

    Personne a le droit de juger quiconque tu as un immense courage et tu es une super maman nous avons pas été encore présenté avec Lou mais c'est une petite-fille en super forme et bien dynamique et si jolie gros bisous ��

  • #3

    Laurence (samedi, 24 août 2019 17:48)

    Je pense que les paroles pouvaient être dérangeantes pour toi mais elles partaient certainement d un bon sentiment pour te réconforter. Heureuse que Lou pousse bien, bisous

Contact

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.